Elle n’a pas changé d’adresse. Elle nous a manqué. Mais comme notre patience est récompensée !

C’est avec une certaine fébrilité que nous nous en approchons le lundi 6 janvier au retour des vacances de Noël. Un sacré cadeau, tout neuf dans les tons marron et gris, un peu comme notre ciel en hiver, avec de grandes baies pour laisser entrer le soleil.

Nous avons l’honneur d’y accéder avec un badge. Et à l’intérieur, le hall si majestueux  nous oblige à nous  essuyer les pieds tant nous craignons de salir. L’admiration nous fige … puis nous laissons échapper quelques cris d’émerveillement :

  • Oh les vestiaires avec des casiers !
  • Tu as vu la salle de danse et son parquet brillant !
  • Et cette salle de musculation avec des fauteuils plus confortables que nos canapés ! On musclera autant nos petits bras et jambes que notre cerveau !
  • Que de lignes sur cet espace pour jouer !
  • Est-ce que je peux aller aux toilettes maîtresse ? (l’envie ne serait-elle pas liée à la curiosité ?)

Une sorte de vertige nous saisit et nous faisons tous le pari de valider facilement les compétences d’EPS pour cette fin d’année scolaire.

Nous avons basculé dans une autre dimension, une dimension où le monde est composé de nouveaux espaces qui nous font aimer le sport.

Vive le KIN-BALL avec Mathieu où nous n’avons pas trop de toutes les mains de notre équipe pour réceptionner le gros ballon avant qu’il ne touche le sol pour le renvoyer à une des équipes adverses.

Vive le HAND-BALL avec Bernard. La voix de l’arbitre qui signale nos erreurs ne résonne plus comme avant. L’acoustique de la salle est bien meilleure.

Vive la BOXE avec Killian ! Sautillant et feintant, nous utilisons trois formes de frappe : le direct, le crochet, le revers. Fiers de notre nouvelle halle des sports, nous brandissons, tels les trophées de la victoire, nos beaux gants matelassés,  rouges et blancs et noirs, porteurs d’espoir.

Longue vie au complexe sportif de Penvenan !