Une journée en forêt pour découvrir la beauté des essences par les cinq sens.

Un monde inconnu s’ouvre à nous…

Je touche l’écorce avec mes mains,

et la mousse avec mes pieds ; ça grouille là-dessous…

“Une poignée de terre forestière contient plus d’organismes vivants qu’il y a d’êtres humains sur terre.”

J’écoute le sifflement léger de Laura notre guide et j’entraîne une ribambelle de camarades à ma suite.

J’observe les arbres :

Certains s’enlacent et se font des bisous comme des amoureux.

Les plus grands constituent des logements convoités pour les chauve-souris ou les oiseaux.

Le premier coup de pioche est souvent donné par le pic épeiche…

Je renifle une mixture de ma composition.

Il faut dire que la forêt est comme un grand supermarché.

On y trouve beaucoup de délices et de senteurs… et que de couleurs !

Je ne goûterai à rien, à cause de la pandémie…

… sinon au pique-nique que je partage avec mes copains

sur la pelouse du château de Coat an Noz !

Enfin, on a vécu l’aventure dans cette nature sauvage.

On a choisi l’entraide pour assembler rondins et branchages pour construire nos cabanes… que l’on quittera avant la nuit !