Parlons technique …

La CAPTEP (Culture Arts Pour Tous En Penvénan), avec l’espace des sciences à Rennes, nous a proposé une exposition sur la technique de la photographie.

Dans chaque atelier, les manipulations interactives nous ont permis de tester et de comprendre les différents paramètres à maîtriser pour réussir nos photos.

Merci à Jean Ducouët et à tous les bénévoles, qui en  répondant à nos questions et en nous aidant dans nos tâtonnements, nous ont donné envie de réaliser de très belles photos. Clic !

La vitesse d’obturation

“Le temps pendant lequel l’obturateur de l’appareil s’ouvre au déclenchement est appelé vitesse d’obturation. C’est le temps pendant lequel le capteur est exposé à la lumière.”

Si j’utilise le flash, la lumière fige l’image en mouvement (par exemple une voiture). Sans flash, l’image est beaucoup plus floue.

La pixellisation d’une image

En plaçant des calques sur l’image d’un oiseau, nous avons aperçu des formes carrées. Ce sont des pixels que l’on a mieux observés  avec une loupe. Si on agrandit une photo, on la pixellise et elle devient moins nette.

L’addition des couleurs

Si les couleurs primaires rouge, vert et bleu se mélangent, on obtient ceci :

Rouge + vert = jaune ; vert + bleu = cyan ; bleu + rouge = magenta. Les 3 couleurs mélangées en proportions égales = blanc.

La profondeur de champ

Nous observons une image qui représente trois personnages. Plus nous ouvrons le diaphragme, plus la photo est nette mais elle s’obscurcit. En  refermant, c’est le contraire : l’image perd de sa netteté mais gagne en luminosité.

Le cadrage

Dans cet atelier, nous avons appris à cadrer, à positionner le sujet principal entre les 4 points d’intersection d’un quadrillage de 9 zones.

L’angle de champ

Nous regardions dans deux appareils photo qui nous dirigeaient vers des images à l’envers. L’angle de la première lunette était de 50°. Celui de l’autre lunette mesurait 82° et permettait d’observer une partie plus grande de la photo.