C’était le cirque !

Pas n’importe lequel : un grand cirque partageur ! Le cirque qui a montré ses tours. Le cirque avec lequel on a dialogué et qui s’est  étalé durant toute une semaine  sur la place à côté de l’école.

La troupe “Gervais KLISING” nous a tout déballé : ses jongleurs, ses trapézistes, ses funambules, son clown Moustique et Monsieur Loyal.

A notre tour, le vendredi 21 octobre,  nous étions sous les feux des projecteurs.

Retour en images pour se prouver que l’on n’a pas rêvé.

(Photos essentiellement des enfants du cycle 3, en attendant toutes les autres…)

En sortant de l’école ce même lundi, Frantz  a cassé notre routine. Il a tout déballé : ses amis artistes qui allaient devenir nos professeurs, ses blagues et aussi les premiers essais… les nôtres étaient plutôt ratés. Mais on s’est concentré dans tous les ateliers. Voyez vous-mêmes !

En arrivant à l’école lundi, le chapiteau était déjà monté comme par magie…

En entrant sous le chapiteau mardi, on avait déjà l’impression d’appartenir à ce monde fascinant des jongleurs, trapézistes, funambules et acrobates.

En revenant à l’école le lendemain, on était heureux d’écrire la date du mercredi au tableau. On en redemandait. Les dictées, les mathématiques, les exercices de vocabulaire sur le cirque, on les réalisait sans broncher. L’école c’était la fête !

En s’installant sur la piste jeudi, on a continué de se spécialiser.

Les chutes répétées du Clown Moustique continuaient de nous amuser pendant que d’autres jeunes clowns répétaient avec André.

En s’installant dans les gradins pour le spectacle, on a encore mieux réalisé que la figure formée par la piste est un cercle. Le cercle ne cache rien, pas de coins, pas de machinerie ou de trucage. Roulements de tambour ! Et en avant la parade !

Papa et maman, merci de nous avoir permis de faire NOTRE CIRQUE !

En répétant sous le chapiteau vendredi, on s’est concentré pour que les mots magie, peur, exploits, lumière, dépassement de soi prennent tout leur sens. On a décidé d’oser vous montrer le meilleur de nous-mêmes.

Et pendant ce temps, dans les coulisses…