Il était un jeudi, le 20 décembre 2018, une barbe blanche, un vaste manteau rouge.

Il était cette année encore le Père-Noël qui répondait à la sollicitation de l’APEL.

Hotte et Mères-Noël servirent un scénario immémorial que l’on aime répéter pour le solstice d’hiver.

Mais non, le Père-Noël n’est pas l’invention des marchands du temple. Il est au Sacré-Coeur l’incarnation d’un Saint (Nicolas !) et offre aux enfants de chaque classe des jeux éducatifs qui aident aux apprentissages.

Alors continuons de cultiver, comme un trésor précieux, cet immense héritage des rituels et des traditions !